Il y a deux ans, Clémentine Pradier créait La Marque 42 et ses bracelets, vendus en ligne et dans plusieurs boutiques stéphanoises à plus de 20 000 exemplaires. Puis les cordons colorés attachés à une médaille estampillée 42 ont été suivis de porte-clés, mugs, horloges, pochettes, etc.

Mais la Stéphanoise avait envie de se diversifier encore. « L’idée d’une ligne de vêtements est née comme celle des bracelets : au cours d’un apéro entre copains », sourit-elle.

Une bande de copains

C’est donc avec les mêmes amis qu’elle se lance dans cette nouvelle aventure : Julien Layral (qui s’occupe de la communication - JL Consulting Web), Grégory Arsac (le patron du bar Le Saint-Jacques) et Maxime Lathuilière (le compagnon de Clémentine). Deux nouveaux associés se joignent à la bande de copains : Florian Garnier (cofondateur des gobelets Green Cup) et Loïc Perrin (capitaine de l’ASSE). Ce dernier est « l’emblème de la ville et notre meilleur ambassadeur », souligne Clémentine Pradier.

Le fruit de leurs réflexions est donc une collection de hauts pour femmes, hommes et enfants, baptisée Pomme de pin. « C’est un clin d’œil à la région mais qui reste universel », détaille-t-elle. « Parce qu’à Saint-Étienne, un babet, c’est à la fois une pomme de pin et quelqu’un d’un peu niais. »

D’où le slogan « Pomme de pin : on n’est pas des babets » !

Quant aux tee-shirts, débardeurs, polos et sweats, ils sont de différentes couleurs, unis et agrémentés d’un écusson et d’une étiquette. Ces derniers sont fabriqués à Saint-Didier-en-Velay.

Vendus de 22 à 55 euros, ils sont disponibles sur le site Internet de La Marque 42 (www.lamarque42.fr) et bientôt dans les boutiques stéphanoises partenaires. Par la suite, Clémentine Pradier espère bien les « exporter » dans le reste de la France.

Merci à Mélina RIGOT pour cet article : Lire l'article